La sobriété énergétique
logo

Un choix solidaire

Qu'est-ce que c'est ?

La sobriété énergétique consiste à éviter le gaspillage : après avoir réfléchi à ses propres besoins dans le cadre de la vie quotidienne, chacun décide de changer ses comportements pour se limiter à la consommation d'énergie indispensable.

La sobriété doit être distinguée de l'efficacité énergétique, l'autre pilier d'une rationalisation de sa consommation globale d'énergie. Alors que la sobriété énergétique vise à diminuer un usage consommateur d'énergie (ex. baisser la température de la maison en hiver), l’efficacité énergétique permet de conserver cet usage en utilisant moins d’énergie (ex. changer son système de chauffage pour un modèle au meilleur rendement).

Quelques chiffres clés

Consommation des principaux secteurs (par an) :
Le bâtiment (le résidentiel + le tertiaire) représente le premier poste de consommation d’énergie soit 47% de la consommation énergétique finale, devant les transports (31%) et l’industrie (19%).

Ces éléments nous permettent de nous rendre compte des impacts environnementaux de notre mode de vie, et donc d'envisager des économies que nous pourrions réaliser grâce à des mesures de sobriété visant les postes principaux...

répartition de la consommation d'énergie des ménages décomposition de l'émission de gaz à effet de serre des ménages répartition des émissions de CO2 du trafic routier

Pourquoi être sobre ?

Le réchauffement rapide actuel de notre planète est principalement causé par l'activité humaine, qui génère un relâchement dans l'atmosphère d'une quantité considérable de gaz à effet de serre. Le plus important est le dioxyde de carbone (CO2) produit par la combustion du charbon, du pétrole et du gaz naturel, tous composés carbonés fossiles non renouvelables, massivement utilisés pour produire de l'énergie.

L'objectif d'un comportement individuel sobre est de réduire la quantité d'énergie consommée par chacun de nous de manière significative et durable, dans nos activités privées et professionnelles. Cela permet de participer à la limitation du réchauffement global et de la pollution.

Comment agir ?

Pour répondre à nos besoins au quotidien, une réflexion sur nos pratiques et habitudes peut nous permettre d'identifier et de mettre en place des comportements et organisations plus sobres :
- les choix individuels, par leurs effets sur les biens et services utilisés, ont un impact non négligeable sur les systèmes de production ou de distribution qui en démultiplient les conséquences et deviennent des normes (voir l'exemple de l'alimentation BIO).
- de plus, les choix collectifs concernant l'aménagement urbain, les réseaux de transport des personnes et des marchandises, la production d'énergie, le modèle agricole, la production de biens sont influencés par les individus en tant que consommateurs (achats) ou citoyens (votes).


Voici quelques exemples de pratiques plus sobres en énergie :
- à la maison : limitation de l'emploi d'appareils et machines électriques, qui ajoutent confort ou rendement mais ne sont pas indispensables (cuisine, entretien, jardinage, bricolage), amélioration de l'isolation de son logement, optimisation du chauffage,
- en déplacement : choix du mode de déplacement en fonction de la distance et de la contrainte de temps, voire des conditions météorologiques (à pied, à vélo, en transport en commun, véhicule partagé ou individuel motorisé),
- alimentation/consommation de biens et services : choix d'approvisionnement en produits et services locaux (moins de transport), avec le moins de transformation et d'emballage possible,
- etc.

Pour aller plus loin

Des gestes simples d'une démarche de sobriété énergétique peuvent être trouvés dans les ressources suivantes :

  • Le travail de l’association Negawatt fait référence
  • Le guide des 100 éco-gestes des "familles à énergie positive"
  • Le site des espaces info-énergie
  • Le site de l'espace éco-citoyens de l'ADEME et les fiches pratiques
  • Un livre également à caractère pratique : J’arrête de surconsommer de Marie Lefèvre et Herveline Verbeken (éditions Eyrolles)
  • La revue WE DEMAIN, "pour changer d'époque", qui recense beaucoup d’actions concrètes et d’options à prendre au jour le jour. À noter que la revue vient de lancer une version We demain 100% ado